Auteur
Mise à jour
Helke Bachmann
9.15.2021

No filter - quelle est ta perception du monde ?

No filter - ou comment la SNCF m'incite à vous partager mes pensées

J'aime me déplacer en train, notamment parce que c'est bien plus écologique qu'un déplacement en voiture. Mais au-delà de cet avantage indéniablement majeur, j'aime l'idée de me poser dans ce fauteuil et de percevoir le monde d'une manière différente durant quelques heures. A l'intérieur du train le temps semble évoluer très lentement, voire même être à l'arrêt. Certains dorment, d'autres travaillent, regardent un film, lisent, écoutent de la musique ou échangent avec leurs voisins. 

J'aperçois ce sticker "no filter" qui m'incite à replonger dans mes pensées et à partager cette réflexion si banale et si capitale à la fois : à travers quel filtre percevons-nous le monde et avec quelles conséquences ? Nous voyons par les mêmes fenêtres ce monde extérieur défiler à "TGV"...et pourtant, nous regardons tous à travers nos propres "lunettes".

"La carte n'est pas le territoire".
Cette phrase célèbre de Korzybski illustre parfaitement la différence entre la réalité et la représentation que l'on s'en fait : notre représentation du monde n'est pas le monde.

La métaphore de la cartographie permet de comprendre la façon dont nous donnons un sens au monde. En effet, la carte n'est pas le territoire qu'elle décrit. Nous tenons compte de certains aspects du monde, nous en ignorons bien d'autres. Mais il est évident que le monde est toujours plus riche que l'idée que nous nous en faisons.

Au cours de notre vie nous avons construit et nous continuons à construire des milliers de cartes. L'ensemble de nos cartes forment ce que nous aimons appeler notre vision ou modèle du monde. Chaque personne possède alors son modèle du monde, unique - aucune carte n'est plus réelle ou vraie qu'une autre, aucun modèle ne l'est. Mais oui, pour un contexte donné, certaines cartes sont plus appropriées que d'autres.

" Je ne comprends pas vraiment ce que vous voulez dire " - répond Picasso d'un air perplexe à un inconnu qui demande pourquoi il ne peint pas la réalité des choses telles qu'elles sont. L'homme lui montre une photographie de son épouse : " Regardez, c'est vraiment comme cela qu'est ma femme ". Picasso regarde, dubitatif : " Ah oui ! N'est-elle pas très petite ? Et très plate ? "
La réalité du monde - ou sa perception...

Percevoir sans filtre, impossible dans ce monde débordant d'impressions sensorielles différentes. Nos cinq sens constituent déjà un filtre important, mais pour assimiler et donner un sens à la réalité extérieure, nous filtrons alors la réalité également en fonction de nos aptitudes, notre culture, nos croyances, nos intérêts, nos préjugés...

Nous construisons notre "carte du monde" au travers de ces trois filtres et à l'aide de trois mécanismes distincts* :

Filtres :

  • le filtre neurologique : toute perception est limitée par les possibilités neurophysiologiques de nos récepteurs sensoriels; les chiens voient moins bien que nous, mais entendent bien mieux...
  • le filtre socioculturel : notre culture, transmise en grande partie par notre langage, contribue largement à former, voire déformer les représentations que nous faisons de ce qui a été perçu; les esquimaux disposent d'une vingtaine de mots pour qualifier les différentes sortes de neige...
  • le filtre personnel : nous avons tous eu une enfance, une éducation, avons évolué dans un milieu donné; notre vision de la réalité est façonnée par ces éléments

Mécanismes :

  • la sélection (omission) : elle nous permet de limiter la perception de stimuli internes et externes pour nous éviter d'être submergés par la quantité d'informations qui se propose sans cesse à nos sens
  • la généralisation : elle nous permet de classer et de catégoriser à partir d'un seul ou d'un petit nombre d'exemples et rend prévisible le fonctionnement des membres d'une même classe
  • la distorsion : elle nous permet de modifier nos représentations, mécanisme privilégié de toutes démarche créative ou artistique; les enfants la maîtrisent et s'en servent pour donner un sens à des situations jusqu'alors incompréhensibles

En soi ces filtres et mécanismes de perception sont neutres. Dans un contexte donné, ils deviennent aide ou entrave...mais de pouvoir y mettre de la conscience est un véritable atout dans la connaissance de soi et l'interaction avec les autres. Acquérir une connaissance plus profonde des filtres notamment de neurologiques, des systèmes de représentations avec laquelle nous traitons intérieurement cette perception extérieure puis de quelle manière nous communiquons (et interprétons...) à travers ces différents filtres : c'est ce que nous vous proposons dans nos formations et durant les processus d'accompagnement. 

Curieux de voir le monde à travers d'autres filtres ? 


* ...un grand merci à Michel Rolion de Génération Formation pour ses enseignements passionnants en PNL !

Plus d'articles

Et si rêver était rentable...?
Auteur :
Helke Bachmann
Temps de lecture :
min
Publié le :
9/30/2021
Lire l'article
No filter - quelle est ta perception du monde ?
Auteur :
Helke Bachmann
Temps de lecture :
min
Publié le :
9/13/2021
Lire l'article
Formations et séminaires par audendi
Auteur :
Helke Bachmann
Temps de lecture :
min
Publié le :
8/17/2021
Lire l'article
"Motivations profondes et comportements adaptés"
Auteur :
Helke Bachmann
Temps de lecture :
min
Publié le :
6/28/2021
Lire l'article
Message
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Contactez-nous

Envie de discuter ? 

Laissez nous un message sur ce formulaire de contact et nous vous répondrons dans les meilleurs délais